Christophe G.

Je suis pratiquant de Tai Chi au Centre Thiêu Lâm depuis 2012, plus de 7 ans déjà (!) et je n'ai pas vu le temps passer.

Les particularités de ce centre sont nombreuses et riches. Et ce qui m'a frappé en premier lieu lorsque je l'ai découvert, c'est la diversité (et je dirais maintenant la complémentarité) des disciplines enseignées telles que le Tai Chi Chuan, le Viet Vo Dao, le Self défense, le tout agrémenté d'armes telles que l'épée, le sabre, le bâton ou l'éventail pour n'en citer que quelques unes.

Parfois, au cours de discussions avec des collègues ou des amis sur nos pratiques respectives, je me faisais la remarque pour certains qu'ils avançaient plus vite que moi et qu'ils terminaient les formes voire même en apprenaient plusieurs en une seule année. J'avoue que cela piquait mon envie d'aller aussi vite qu'eux et me laissait une pointe d'amertume.

Mais j'ai compris quelques temps plus tard qu’une des autres particularités de Thieu Lâm réside dans sa façon d'enseigner et de nous faire vivre les mouvements que nous apprenons. J'ai compris qu'au-delà de toute forme que nous apprenons, comme un enchainement que l'on reproduit d'abord par mimétisme, les professeurs nous accompagnent et nous guident pour vivre de l'intérieur chaque mouvement, chaque geste... et chaque intention qui le précède. Ils nous aident donc à reproduire à notre rythme, par des conseils individuels, la forme que nous apprenons et nous font indéniablement progresser dans la maitrise de cet art.

La forme, que chacun peut tenter d'imiter, n'est donc plus seulement esthétique, mais elle devient pleine, intense et dans le ressenti du geste exécuté en pleine conscience, harmonieusement et dans l'instant présent. Pas étonnant que pour arriver à cela il faut le temps ! (et de l'investissement personnel bien sûr). Mais quelle récompense lorsque l'on commence à vivre sa forme et à ressentir véritablement les bienfaits de notre pratique !

Fabrice Neuman